La voie du karate

La voie du Karaté

Kenji TOKITSU

Editions du Seuil (1979)

 

Un classique. La voie du karaté évoque, sans surprise, le Karaté, la voie de la main vide japonaise. Les principes généraux de la discipline y sont exposés : historique, kata, combat, kihon... mais surtout l'auteur, l'excellent Kenji TOKITSU, met en perspective le Karaté par rapport aux autres budo nippons et pose clairement la frontière qui selon lui sépare la pratique sportive (peut être un peu trop injustement sous entendue comme étant une dérive) de la pratique martiale. Un débat récurrent dans le monde des arts martiaux mais qui est traité ici avec force arguments et une réflexion rigoureuse. Quelques parallèles lumineux avec le sabre émaillent par ailleurs le livre à plusieurs reprises. Cette approche pluridimensionnelle contribue à dresser une vision plus globale, faite d'un recul certain et propice à dégager des concepts intéressant tous les arts martiaux.

 

Comme toujours, la très fine analyse historique et sociologique de Kenji TOKITSU éclaire un propos dense, certes parfois un peu difficile à saisir, taquinant des concepts philosophico-corporels destinés à des pratiquants confirmés et ayant déjà réfléchis deux ou trois fois à la manière de faire évoluer le fameux triptyque corps-technique-esprit... Un livre un peu mystique qui se défend pourtant à juste titre de tout mysticisme et qui tente de recadrer la pratique de l'art martial traditionnel, issu de la féodalité, dans le contexte contemporain des sociétés industrielles.

 

Enfin, l'ouvrage, bien que très théorique, présente - et c'est heureux - une volonté d'expliciter le sens et la manière du combat. Dépassant la prouesse physique et la technicité, TOKITSU s'empare des notions de décision, de distance, de concentration, de rythme, d'intuition... autant de paramètres pour mener à bien le combat (le chemin vers l'efficacité) mais également pour mener le plus loin possible dans le temps (et dans les meilleures conditions) la quête martiale de tout pratiquant véritable. Un classique.

 

Pour le plaisir, un court passage :

Le karaté ne doit pas être compris comme une simple technique de combat ou un sport, encore moins comme un spectacle. Il se situe dans le prolongement du budo, art martial traditionnel japonais. Le budo, art des guerriers féodaux japonais, était une manière de vivre centrée sur la pratique de techniques de combat et orientée vers la recherche d'une certaine perfection. Certes, les conditions de vie ont changé, mais le karaté n'a de sens que lié au développement de la personne dans sa totalité.