mudo-ki2.jpg
02/112013

Kihap ! Le cri qui frappe

"Union des énergies", telle est la signification du terme coréen kihap, généralement désigné comme étant le cri qui accompagne les mouvements lors du combat ou d'un exercice technique.

mudo-master.jpg
09/102013

Du professeur au maître

Figure emblématique de l'art du combat, le maître est le pilier de la pratique martiale et de sa transmissioon. Icône parfois fantasmée, il est avant tout un pratiquant honnête et sincère se doublant d'un enseignant clairvoyant.

mudo-do.jpg
08/082013

Le do ? "My way" !

Pierre angulaire de la philosophie des arts martiaux, le do  - la voie, le chemin - est un concept mettant en exergue le cheminement physique, intellectuel et moral, voire spirituel, d'un adepte d'arts martiaux au travers d'une pratique assidue.

mudo-dojang.jpg
03/072013

Dojang & kwan

Salle feutrée au sol recouvert de lattes de parquet ou de tatamis, gymnase vaste, crasseux et bruyant, arrière cour d'une arrière boutique ou large place publique, coin de forêt ou plage isolée, tous ces lieux sont autant de dojang. Le dojang (도장, 道場), ce "lieu de la voie", salle d'entraînement où sont enseignés les arts martiaux coréens, est polymorphe. En effet, tout endroit où est transmis un enseignement martial peut devenir un dojang le temps d'une séance. 

mudo-teach.jpg
12/062013

La voie de l'enseignement

Traiter de l'enseignement des arts martiaux, c'est passer en revue tout un ensemble de questions parmi lesquelles on peut retenir, notamment, les modalités de la transmission du maître au disciple ou encore la pérennité et l'évolution des techniques... Un sujet souvent brûlant qui tend à cristalliser des positions de principe sur lesquelles, finalement, la réflexion et le débat ouvert sont assez peu portés.
 

mudo-position.jpg
17/032013

Le salut : la marque du respect

Kyonglié en Corée, rei au Japon, jingli en Chine, le salut est au coeur de la pratique des arts martiaux. Selon l'étymologie, saluer, c'est "honorer une personne d'une marque extérieure de respect". Cette définition prend tout son sens dans les arts martiaux où le salut - caractérisé notamment par l'inclinaison du buste - est évidemment une expression de respect envers le partenaire, le professeur, le groupe et implique une nécessaire réciprocité. 

mudo-ceinture.jpg
17/032013

Dobok : le vêtement de la voie

Nous entamons ici une nouvelle catégorie au sein des "Chroniques" : "Les mots des arts martiaux". Au travers de cette rubrique, nous vous invitons à partir à la découverte du vocabulaire des arts martiaux et des sports de combat ! En décortiquant les termes coréens, japonais, chinois mais également français ou anglais (et bien d'autres vous l'aurez compris), nous allons essayer de comprendre quelques uns des mots les plus emblématiques et les plus importants des arts martiaux. 

28/102012

Arts martiaux & sports de combat aux JO 2012 : le bilan

L'euphorie londonienne est retombée, les athlètes sont retournés à l'entraînement ou ont pris leur retraite. Les médailles trônent désormais fièrement sur un pan de mur ou au fond d'un tiroir. Les journalistes commentent d'autres événements sportifs - la dure chute médiatique d'Armstrong, les paris (supposés) truqués du handball - et les Etats peuvent s'enorgueillir (ou pas) du nombre de breloques rapportées par leurs troupes, symboles fantasmés de leur toute puissance sportive. 

24/072012

La quête d'identité des arts martiaux coréens

Tourmentée, malmenée, occupée, déchirée, en un demi siècle la Corée a connu tous les maux. Terrain de jeu et cible des ambitions européennes, russes et japonaises, la péninsule est passée successivement d'un traité d'alliance militaire avec le Japon en 1894 au statut de protectorat (1905) à celui peu enviable de colonie nippone en 1910. Les réjouissances de la seconde guerre mondiale n'ayant pas épargnés les coréens, des milliers d'entre eux furent utilisés comme main d'oeuvre bon marché ou encore enrôlés de force dans l'armée impériale.

17/052012

9 enseignements à retenir de JCVD : du bon usage du corps & de l'esprit

A une époque où le royaume d'Albert II se crispe entre Wallons et Flamands, une icône suscite encore un relatif consensus, faible gage d'une unité nationale mise à mal : Jean-Claude VAN DAMME ! A l'origine de bien des vocations de pugilistes dans les dojang de France et de Belgique, Jean-Claude VAN VARENBERG ne se contente pas d'être un esthète du grand écart à la réplique cinglante.