20/052017

Me Lee Eun Jong, le tigre blessé

Me Lee Eun Jong sera de retour en France, notamment pour un Stage Européen de Hapkimudo les 17 et 18 juin 2017 à l'INSEP. Avant la tenue de cet évènement, il semblait utile et nécessaire de revenir sur le portrait de cet homme attachant qui a marqué les esprits, et les corps, de nombreux pratiquants.

Celles et ceux qui ont eu l'opportunité de s'entraîner avec Me Lee Eun Jong, et plus encore de passer entre ses mains, gardent forcément en mémoire le souvenir d'un personnage d'une très grande exigence technique et physique (les ceintures noires et assistants qui l'ont côtoyé de près le savent encore mieux), toujours prêt à donner le meilleur de sa personne pour transmettre son savoir. Explications, démonstrations, répétitions, il ne s'est jamais épargné pour passer son savoir à qui voulait bien faire l'effort de le suivre et de subir ses techniques. Quelques coups de gueule parfois, mais plus souvent le sourire et la bonne humeur, l'esprit ouvert, Me Lee Eun Jong a toujours cherché à faire progresser son art du combat. 

Ses expériences martiales, il a commencé à les forger au dojang dès 1964 avec la découverte du Tangsoodo, mais surtout à partir de 1965 avec la révélation du Hapkido auprès de Me Yoon Byung Ock (fondateur de l'école Yoon Mu Kwan qui vit désormais au Canada). Plus tard, il se frotta aux soldats américains du quartier général de la 8e armée à Seoul, adaptant ses techniques face à de rudes gaillards aguerris. Et, pendant près de 10 ans, il servit en tant que skymarshall (sécurité et lutte antiterroriste) à bord des avions de la compagnie Korean Air.  9e dan de Hapkido, il est également 8e dan de Kyuktoogi, version coréenne du kick-boxing et il fut conseiller technique fédéral Hapkido pour la FFTDA.

Infatigable professeur, outre la Corée, il a donné des stages et des démonstrations en Russie, au Japon, en Australie, aux Etats-Unis, en Angleterre, au Luxembourg et à travers toute la France. Il a vécu plusieurs années en Australie pour diffuser le Hapkido, au cours des années 1990. A partir de 2001 il est venu régulièrement en France pour dispenser des stages, déjà accompagné à l'époque de son élève Me Lee Kang Jong. Puis il s'est installé à Paris en 2005 pour promouvoir son style, le Hapkimudo, jusqu'en 2008.

Voilà 10 ans déjà que Me Lee Eun Jong a été frappé par un AVC (accident vasculaire cérébral), quelques jours seulement avant de participer, avec une petite équipe, au festival des arts martiaux de Bercy. Un accident de santé soudain et violent avec, à l'époque, un pronostic vital très pessimiste. Mais, grâce à une excellente prise en charge médicale, un peu de chance et l'énorme volonté de Me Lee Eun Jong, il a résisté. Evidemment, il y a  eu des séquelles, avec la partie gauche du corps qui à ce jour encore fonctionne moins bien.

Pourtant, dès qu'il a pu se tenir debout, Me Lee Eun Jong a repris le chemin du dojang et a continué à donner des cours et des stages. Bien sûr, son physique ayant souffert de cet AVC, il a dû adapté son enseignement, mais toujours en réussissant à transmettre sa technique, avec force et conviction.
Ceux qui l'ont connu en pleine possession de ses moyens se souviennent d'un homme tout en puissance, redoutable et maîtrisant un vaste arsenal de techniques. Son accident l'a contraint a abordé différemment sa pratique (mais toujours singulièrement marquée par une expression sous-jacente de puissance saisissante) et a trouver de nouvelles ressources en lui-même pour faire vivre sa science martiale. Ce qu'il faut retenir, c'est que dans le même temps, il luttait pour réapprendre à utiliser son corps, il expérimentait avec un corps meurtri, tout en enseignant avec autant de passion.

Par conséquent, au-delà de l'expert de très haut niveau, fondateur du Hapkimudo, figure par excellence du maître d'arts martiaux, homme généreux et d'une gentillesse incroyable, la raison pour laquelle la présence de Me Lee Eun Jong pour le stage de l'INSEP les 17 et 18 juin est un privilège, c'est que son combat pour surmonter les souffrances et handicaps d'un terrible accident de la vie est un exemple fort qui donne un sens profond à la pratique martiale dont chacun peut s'inspirer.

Un tigre blessé, certes, mais toujours un tigre !

Lors du stage européen de Hapkimudo à l'INSEP, aux côtés de Me Lee Eun Jong, il y aura évidemment Me Lee Kang Jong, élève fidèle et talentueux de Me Lee Eun Jong, un travailleur infatigable qui s'est donné pour objectif de perpétuer l'oeuvre de son maître. Une chance rare que de pouvoir s'entraîner avec ces 2 experts dans l'enceinte prestigieuse de l'INSEP !

Pour tous ces motifs, le club Paris Hapkido est heureux et fier d'organiser ce grand stage et de convier toutes celles et tous ceux qui souhaitent travailler avec 2 experts de talent.

Informations sur le stage de l'INSEP et inscription sur le lien suivant : https://events.parishapkido.com/events/16